Browsing Category:

Lecture

Découverte Lecture Lifestyle

Lecture – Un merci de trop de Carène Ponte

Un merci de tropEn été, j’aime avoir de nouvelle lecture. Faut dire qu’en fait, à part en vacances, il m’est difficile de me poser et de lire tranquillement. Alors, lorsque Carène du blog Des mots et moi, m’a proposé de lire son bébé tout frais, je n’ai pas hésité. Je t’invite d’ailleurs à visiter son blog, si comme elle, tu dévores les livres plus vite qu’un éclair (au chocolat)(quoi, c’est pas comme ça qu’on dit?) tu devrais beaucoup l’aimer !

Revenons à nos moutons, donc le livre, en voici le résumé :

“S’il fallait décrire Juliette en un seul mot, transparente serait sans nul doute le bon. Oui, c’est ça, transparente.
Depuis qu’elle est toute petite Juliette a toujours fait ce que l’on attendait d’elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à 30 ans, elle mène une vie sans relief et ennuyeuse au possible. Une vie dans laquelle choisir entre lasagnes et sushis est un événement.
Pourtant, elle se sent de plus en plus à l’étroit dans cette vie, dans cette peau.
Elle a envie de crier qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité.
Elle a envie d’aborder celui qu’elle croise tous les jours dans son immeuble. Pour lui dire qu’il lui plait.
Et par dessus tout, elle a envie d’enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain.
Il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Même si elle est loin d’imaginer ce qui va en découler !”

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est la diversité des aventures de Juliette, bien que quelques fois, je me suis dit “Eh oh fille, arrête un peu d’être nunuche” (oui je parle à mes livres et alors?) mais au fur et à mesure de son histoire, on découvre une autre Juliette. Moins celle du début, plus sur d’elle et alors, UN évènement dont on ne se doutait pas va bouleverser la Juliette bien trop carrée que ses parents connaissaient.
J’ai lu le livre assez rapidement, il est fluide et on se laisse emporter très facilement (sauf quand un marmot vient vous embêter évidemment ^^).
C’est un livre qui permet de relativiser sur ses propres moments aussi, de réfléchir sur ses choix et ses positionnements.

Si toi aussi il te donne envie, il est disponible ici, sur Amazon. Et n’hésite pas à venir me donner ton avis si toi aussi tu l’as lu 🙂
Bonne lecture !

Lecture

{Lecture} Le premier jour du reste de ma vie par Virginie Grimaldi

Il y a bien longtemps que je ne lis plus.. Récemment, une amie m’a prêté un livre mais je n’avais pas encore eu (prit plutôt non? 😉 ) le temps de m’y mettre. Puis Virginie Grimaldi, l’auteure du blog “Femme Sweet Femme” a enfin sorti son roman. Et la, je me suis dit que je ne POUVAIS pas passer à côté..
Je voyais tout le monde l’acquérir et en être totalement fan alors quand je suis allée au Cora près de chez nous et que je l’ai vu dans le rayon, j’ai poussé un cri qui ressemblait à “Gniiiiii” ! Au moins, ouais.

En fait, ça fait un long moment que je suis Ginie via son blog, j’ai lu la nouvelle parue au concours Au Féminin qui a nourrit ce roman donc tu vois c’est un peu comme si c’était ma grande soeur (que j’ai pas ^^) qui publiait enfin son livre ! Et j’aime être contente pour les autres, donc je suis vraiment contente qu’elle ai pu réaliser son rêve !

Bref, le livre !
Je te mets en haleine avec le résumé :
“Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités,
décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à
quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller
simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence.
Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière
qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui,
elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures,
parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du
bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce
voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une
comédie tendre et savoureuse !”

J’ai commencé ce livre dimanche et je l’ai terminé mardi soir (je voulais pas aller au lit avant de finir, pour te dire). Tu comprendras donc que j’ai beaucoup aimé !

Mon avis :
J’ai littéralement été transportée par Marie, Camille et Anne. Cette bande de nouvelles copines qui peuvent tout se raconter sans langue de bois est LA force du livre.
Je suis passée par tous les sentiments grâce à leurs histoires respectives. Triste, au début, je me suis demandée quand j’allais pouvoir rire un peu puis je suis vite passée par des sourires, même des rires (oui j’avais un peu l’air con-con de rire face à mon livre) et en dernier lieu, plus vers la fin, j’ai été jusqu’à pleurer.
C’est un livre qui permet de s’évader nous aussi à travers les différents pays, qui fait du bien au moral, qui nous vide la tête !
L’histoire est sincère, parfois légèrement exagérée mais ça donne le pep’s de l’histoire, c’est pas du tout gênant et ça nous transporte complètement.
J’ai bien aimé retrouver la plume de Ginie telle que sur son blog par moment mais ce n’était pas de trop et c’était suffisant pour ce genre d’histoire. Les petites touches d’humour m’ont beaucoup plu.

C’est un livre à déguster, tendrement, avec un bon thé et des chocolats. C’est un peu la bonne copine qui vient le soir te raconter sa dernière histoire, avec qui tu te mets sous le plaid et fait un gros câlin.

Ce livre est paru aux Editions City et je l’ai trouvé en Belgique a Cora au prix de 18,50€
Humeur Lecture

Je ne peux pas y croire

– Foutu embouteillage ! Je vais être en retard..

Il est 8h03 et je dois encore déposer la petite chez la nounou.. Ca devrait le faire ! Sauf si ces voitures n’avancent pas. A coté de moi, dans la file inverse c’est la même chose. Je suis arrêtée à hauteur d’une voiture blanche break qui n’est pas en super état. De la rouille, des bosses.. Mais qui peut bien rouler avec une voiture pareille ! Et mes yeux s’arrêtent sur le conducteur.

Je regarde cet homme, qui ne me semble pas inconnu. Ses yeux, ses cheveux.. Je secoue la tête et le regarde à nouveau ! Non mais.. C’est impossible ! Je me frotte le visage et j’entends les klaxons. Les voitures devant moi avance et lui a disparu.. La file de voiture n’est plus la. Je regarde au loin tout en avançant lentement et ne voit rien ! Je décide de faire demi-tour ! Je dois suivre cette voiture.

Tant pis, je serai en retard mais je ne peux pas laisser passer cette chance de le revoir ! Ma fille dort dans le siège auto et je fais attention de ne pas rouler trop vite. J’arrive au rond point et vois la voiture en train de tourner vers une des sorties. Je fais le même chemin qu’elle.

Je me mets à pleurer en conduisant, je suis en train de devenir folle ! Ce n’est pas possible que ce soit lui, c’est mon imagination, quelqu’un qui lui ressemble fortement.. Des sosies ça existent après tout ! C’est le manque qui fait ça.. Je le sais !

J’ai perdu de vue la voiture. Je sors à la première sortie et me dit que ça ne sert à rien tout ça.. Je dois m’y faire et c’est tout !

Je roule dans les petites rues, il faut que je rentre.. Enfin non, il faut que je dépose Nina chez la nounou et il est 8h38. La c’est sur, je suis en retard. Je regarde mon téléphone, pas d’appel du patron, tant mieux ! Je continue de rouler et m’arrête à la première boulangerie, j’ai bien mérité une gourmandise. Je prends Nina dans les bras qui se réveille doucement et ferme la voiture.

J’ouvre la porte et laisse sortir une personne en même temps. Je rentre et fait la file.

– Nina, tu veux quelque chose?

– Oui mamôn, chocolat

– Bah oui, bien sur

C’est à mon tour, je passe commande et suis servie très vite. La boulangère me donne mes paquets et je lance un “Au revoir, bonne journée” gaie comme si rien ne s’était passé ce matin alors que je sais au fond de moi que ça m’a perturbé et que je n’arriverai probablement pas à manger.

Je tente d’ouvrir la porte mais avec Nina dans les bras, mon sac et les sachets, je n’ai pas facile. La dernière personne dans la file m’aide.

– Attendez Madame, je vous ouvre.

– Merci Monsieur ! Et je lui lance un regard rapide et un sourire.

Oh non c’est lui ! Il est la en face de moi ! Je le regarde, les yeux grand ouvert, qui commence à se remplir de larme.

– Madame, ça va? Ouhouuu, Madame !!?

Je suis bouche bée, en admiration, je n’y crois pas et pourtant je suis sur que c’est lui.. les mêmes traits du visage, les lunettes. Presque 2 ans s’est passé mais je n’ai perdu aucun souvenir des petits détails de ses mimiques.

– Papa …

 

PS : Nouvelle tout droit sortie de mon imagination, totale fiction. Je ne cherche pas de reconnaissance, j’avais juste envie d’écrire.