Browsing Category:

Humeur

Beauté Découverte Humeur Mode

Les comptes Instagram qui nous décomplexent

Je suis très loin d’être un mannequin, vraiment. En voyant les photos c’est « facile » de se trouver jolie (après en avoir fait environ 250 quoi!) mais dans la réalité, c’est beaucoup plus compliqué de ne montrer que ce qu’on aime ou notre meilleur profil. Alors il y a des jours où je suis ultra motivée, je fais attention toussa puis il y a des jours où j’ai juste envie de pleurer de me sentir si tendue, si grasse. BREF. Quand mon moral baisse et que je me trouve baleine, je vais sur instagram.
Continue Reading

Humeur

« Les personnes qui oublient facilement, ont un intellect supérieur »

C’est eux qui le disent hein, c’est pas moi.. Mais j’ai bien envie de croire que c’est vrai! Pas vous? :p

Récemment, mon amie blogueuse également, La Mum Bolo, partageait une image du style « Dormir moins bête » sur Facebook qui reprenait cette phrase du titre.

On en a rigolé du coup, et chacune nous avons écrit ce que nous oublions régulièrement. Nous avons du nous rendre à l’évidence. Si vraiment l’oubli signifie un intellect supérieur, nous étions Einstein, sans aucun doute !


Du coup, on s’est dit que partager ça avec vous, ce serait pas mal et qu’on pourrait tous en rire. Et pourquoi pas me dire ici en commentaire, le pire oubli que vous avez pu faire.

Voici mes 5 oublis, les pires et/ou les plus dangereux mais finalement maintenant, j’en rigole :

– On est parti se coucher en oubliant d’éteindre la friteuse. Elle est restée allumée 10H, heureusement qu’il y avait un thermostat dessus sinon je ne pense pas que je pourrais t’écrire cet article aujourd’hui. Ma maison sentait bien l’huile partout c’était fun -_-

– On est parti faire une balade dans le quartier à pied avec Pipou et en arrivant près de la maison, je cherche mes clés dans mon sac que je ne trouve pas. Je fouille, je fouille et rien. Chris me dit « Tu as oublié de fermer la porte alors! » Mais non, j’étais certaine d’avoir fermé la porte. En arrivant devant la maison, j’avais bien fermé la porte à clé et… laissé mes clés dans la serrure !

– J’ai été acheter le cartable d’Eliza dans une boutique du centre commercial pendant que Chris se faisait couper les cheveux dans ce même centre co’. J’arrive, je lui montre le sac et j’attends qu’il termine. Il fini et on s’en va. Arrivé près du parking, il regarde mes mains et me dit « Et le cartable il est ou? » OUPS ! Resté chez le coiffeur !

– Quand j’étais ado, je faisais beaucoup de balade en vélo. Une fois, après une grande balade, sac à dos sur le dos toussa, je décide de me reposer un peu. Je m’allonge sur un banc 5 min puis je repars. Arrivée proche de chez moi, je décide de prendre à boire dans mon sac.. Mon sac? Laissez sur le banc ou je m’étais allongée ! Avec porte-feuille et GSM bien sur. Heureusement, il était toujours la quand j’ai fait demi-tour..

– Dans notre précédente maison, en sortant pour faire une balade, Chris me dit « Les clés sont sur la porte », donc je sors et je « claque » la porte. J’avais oublié les clés sur la porte.. Oui mais à l’intérieur donc. Porte qu’on ne sait pas ouvrir de l’extérieur !!

Vous voyez à quel point, je suis très très très intelligente??
Heureusement, je me réjouis de n’avoir jamais oublié ma fille quelque part ! Ah non je suis con, on l’entend trop, c’est impossible :p

Retrouvez l’article de La Mum Bolo ici 🙂 
Et n’oubliez pas de me dire en commentaire à quel point toi aussi, tu es très intelligente !
Belge Evénement Humeur

A quoi aspirons-nous, nous les femmes?

Jeudi passé, j’ai été invité par Spécial K pour participer à un petit-déjeuner entre femmes ainsi qu’à une conférence avec une thérapeute et sexologue pour parler des aspirations des femmes d’aujourd’hui.
Nous étions invités au restaurant Les Filles, qui propose un chouette concept culinaire ! Nous avons pris notre petit-déjeuner toute ensemble autour de céréales, fruits, thé,… Et nous avons ensuite débuté la conférence avec Mieke, la thérapeute vers 9h.

« Les femmes d’aujourd’hui, veulent tout »

Mieke, était la pour commenter et compléter l’étude que Spécial K avait fait auprès des femmes afin de connaitre leurs aspirations et priorités.
D’après ce qu’elle voit/entend dans son cabinet et au vu des résultats de l’étude, elle a pu nous dire que les femmes actuelles, cherchent à concilier au mieux la famille, l’amour, le travail et l’amitié. Les femmes d’aujourd’hui, veulent que tout cela soit équilibré. 
Il est tout à fait évident que ça n’est pas toujours possible. Vous le savez comme moi, on ne peut pas être au top, dans tous les domaines, tout le temps. Et le tort de beaucoup de femmes, c’est de ne pas pouvoir accepter cela, de ne pas être au top partout, pour tout.
La plupart des femmes, voulant être au maximum pour leur famille, leur travail, leur maison, leur couple, ne prennent pas assez de temps pour elles. Elles seules. Et c’est ce que Mieke pointait du doigt.

La femme d’aujourd’hui, lorsqu’elle arrive à un point de « non retour », décide de prendre l’air. Ce temps pour elle, elle le prend 1 fois, toutes les 2 semaines et pour quelques heures.

La thérapeute nous expliquait que ce n’est pas la solution. Bien que ça fasse beaucoup de bien ! La clé de bon moment pour soi, c’est d’en prendre TOUS les jours. Sous forme de 5/10/15 minutes.

Pouvoir avoir, chaque jour un « me-time » comme elle le dit.

Le temps pour soi se trouve dans les petites choses, qui semble anodine mais qui font du bien. Telle qu’un coup de téléphone à une amie pendant que vous faites votre vaisselle, regarder une série pendant votre séance de repassage, écouter de la musique en faisant vos poussières,… Toutes sortes de petites choses qui peuvent vider l’esprit et faire profiter.

La conclusion de Mieke est celle-ci : « Supprimez quelques phrases comme : « J’aurais dû, mais… » ou « Et si … » ou « Qu’est ce que les gens vont penser si… » et la vie deviendra déjà beaucoup plus facile. Vivez chaque jour de façon consciente, relevez les aspects positifs, et vous serez vraiment heureuse. être heureuse, cela s’apprend. Concentrez-vous sur les moments de bonheur : Chérissez vos relations, aimez vous, soyez reconnaissante pour ce que vous avez et soyez fière de ce que vous avez réalisé. »

J’ai trouvé que c’était vraiment un sujet intéressant sur lequel on ne s’attarde pas assez. Que ce soit les hommes ou les femmes, nous ne faisons pas assez attention au petit moment de bonheur quotidien.

Suite à ça, nous avons prit un café et nous avons profité d’un photomaton spécialement pour l’occasion ! J’ai beaucoup aimé ce moment pour nous 😉

Nous avons également discuté entre nous avec les filles de l’agence autour d’un thé et je remercie encore Spécial K pour ce petit moment partagé.
Et vous, prenez-vous du temps pour vous quotidiennement? 🙂

Humeur

Libre.

Libre de ce travail commencé il y a 9 mois. Libre de l’emprise de mon patron. Libre de tout contrat lié à lui.
Ce 20 mai, était le dernier jour qui me liait à mon ancien travail. Mon contrat s’est arrêté hier.
Je suis libre d’entreprendre ce que je souhaite sans l’once d’une culpabilité quelconque. J’ai le droit d’aller de l’avant. Je peux avancer clairement dans mon nouveau projet.


Quand la décision s’est imposée à moi de voir mon médecin et de lui parler de ce que je ressentais et vivait, je culpabilisais beaucoup. Je n’aime pas d’être absente, je n’aime pas décevoir, je n’aime pas être le centre de l’attention.

Je me disais que j’aurais peut être pu attendre, que ça allait passer où prendre sur moi, encore. Mais moralement ça n’allait pas et je le ressentais. Je te l’avais déjà expliqué dans un précédent article (mis hors ligne pour l’instant) donc je ne vais pas revenir dessus mais j’ai bien fait de dire stop.

Quand ton boulot en fait pâtir ta vie privée, négativement, c’est qu’il est temps de te poser les bonnes questions et de faire des choix.

J’ai osé prendre ce choix, j’ai bien fait.. Je pense.

Et maintenant je me sens libre. Tu sais, comme quand tu es sur le chemin des vacances, dans la voiture, lunettes de soleil sur le nez et que tu prends une bonne bouffée d’air? C’est ça.. Une bouffée d’air. Un apaisement, être tranquille.

Redevenir soi.

Humeur

Notre mois {Avril} en Instagram !

Bonjour tout le monde ! Comme chaque fin de mois, il est temps de le clore et de vous montrer les différentes photos postées sur Instagram 🙂

Quelques photos de moi, de Pipou, de ma filleule et d’un brunch prit avec mes beaux-parents.
Vous voyez également une mini-jambe bandée. Cascade de notre Pipou qui nous a valu un détour aux urgences. Elle regardait par la fenêtre avec sa petite chaise en bois et en voulant en descendre, je ne sais pas de quelle manière, elle en est tombée et a reçu la chaise sur son orteil. Orteil devenu noir en quelques secondes et la douleur la faisant hurler de plus en plus, nous nous sommes rendus aux urgences. 
Ils l’ont « endormis » avec le gaz hilarant, ça faisait bizarre de la voir dans cet état et de ce fait, ils ont percé son ongle et l’ont décompressé. Elle a gardé le bandage jusqu’à ce soir et a de temps à autre, un peu mal.. 

Voila voila, on est maintenant en route pour un joli mois de Mai qui sera bercé par 2 mariages pour nous ! N’hésitez pas à me suivre sur Instagram, réseau social où je suis le plus présente.

A bientôt !

Evénement Humeur

Une journée à nos côtés #1


Avec la « team des yeux de biche », on avait décidé de vous faire un tag « Vis ma vie de blogueuse ».. Que j’ai un peu décliné, je l’avoue en « une journée à nos côtés » mais qui reste dans la même approche.
On pouvait faire cet article de la manière qu’on le souhaitait et pour le coup je me suis dis « et pourquoi pas en vidéo ».. J’en regarde beaucoup sur youtube et j’adore ça! C’est vrai que j’avais déjà
tenté de me filmer mais c’était une vidéo blabla et j’avoue que j’ai beaucoup de mal avec ma voix et mon image et du coup, j’ai tout supprimé et je l’ai fais en photo (présentation de produits). Bref ! Cette fois, j’ai tenté le coup de la vidéo.. C’est du lifestyle donc, comme je le disais sur ma page Facebook et s’il vous plait, s’il vous plait, s’il vous plait, soyez indulgent.. Je débute, je complexe, je ne suis pas cinéaste, et pas top modèle non plus hein! J’espère qu’elle vous plaira et si elle vous plait pas, vous m’en tenez pas rigueur hein?
J’en profite du coup pour vous remercier de m’encourager à la publier en commentaire sur la page Facebook du blog, vous êtes des amours, merci!
Bon.. Maintenant que ça y est eh bien.. Je vais hiberner quelques jours en attendant les retours !!

Bon visionnage !!

Humeur

A l’aube de tes 3 ans..

Ma mémoire me fait très souvent défaut mais il y a des dates et des évènements que je ne saurais louper..

Il y a 3 ans, on fêtait l’anniversaire de la cousine de Chéri et j’avais les pieds tellement gonflés d’eau.

Pas que les pieds d’ailleurs.. Mes jambes, mon visage. Je n’étais plus qu’une boule, vraiment. Je commençais a être épuisée et je ne dormais plus très bien la nuit depuis environ 1 mois. 
Il y a 3 ans, avec ma gynécologue on décidait qu’il ne resterait plus qu’une semaine avant d’être officiellement parent. Que je rentrerais le dimanche soir à l’hôpital et qu’à minuit ce soir la, on commencerait. 
Il y a 3 ans et pourtant, j’ai parfois l’impression de sentir au creux de mon ventre, ces anciennes sensations que seule une maman peut décrire. Rien qu’en y pensant, je peux les ressentir. 
Il y a 3 ans, nous avions des rêves et des idéaux plein la tête, sans vraiment savoir à quoi s’attendre.
Il y a 3 ans, nous étions loin de la réalité quant à l’amour que tu allais nous procurer et qu’on allait pouvoir te donner.
Il y a 3 ans, je rêvais d’une petite châtain aux yeux vert de moins de 3kg..
Il y a 3 ans, je venais d’arrêter de travailler et je caressais doucement mon ventre en pensant à la vie qui nous attendait. 
Il y a 3 ans, il nous restait 1 semaine de 2 en 1 à vivre à fond.. 
9 mois pour une vie.. Gorgée de surprise ! 
Humeur

Notre mois {Mars} en Instagram ! (+ bribes de nos vies)


Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien?
Ci-dessus, vous retrouvez notre mois de Mars en photo que je partage sur Instagram (réseau social où je suis le plus présente 😉 )
Je voulais également vous partager quelques bribes de nos vies car il est vrai, je n’ai pas été très présente sur le blog ce mois-ci.

* J’ai obtenu 2 rendez-vous avec les assistantes sociales pour mon projet d’agrément « nounou », le dossier fait son chemin 🙂

* J’ai été mise en arrêt de travail par mon médecin après lui avoir expliqué comment ça se passait au bureau.. J’avais peur, qu’elle me dise de supporter et d’attendre ou je ne sais quoi.. Au contraire ! Elle a été très compréhensive, veut m’aider et m’a dit de me reposer et d’essayer de reprendre confiance en moi.. Il est vrai que depuis quelques temps, je doute de tout ce que je fais, je remets sans cesse en question ce dont je suis capable, dont le blog d’ailleurs.. Alors je perds le fil de mes idées et je finis par supprimer ce que je venais d’écrire parce que je trouve ça nul.. Bref, ça va revenir. Me faut juste du temps 🙂

*On va commencer (ENFIN) la chambre d’Eliza, son lit c’est OK, on va débarrasser les cartons qui restent et tapisser dans le courant de ce mois également. Bien sur, je vous partagerai ça 🙂

* Concernant notre mariage : Nous recevons les alliances courant du mois d’avril, nous avons peaufiner ou du moins, synthétiser la cérémonie laïque avec notre officiante qui est venue passer le week-end à la maison, il y a quelques jours. Pour les faire-parts, ce sera plutôt vers juin et donc je pourrai vous montrer les couleurs du mariage en même temps (une fois que tout le monde l’aura reçu)
Je pourrai aussi du coup, plus vous parler de la déco et vous montrer mes sélections Pinterest avec nos idées déco.

Voila voila.. En gros, je pense que c’est tout. Si vous avez des questions n’hésitez pas du coup, postez les en commentaires !!
Et à très bientôt 🙂

Enfant Humeur

La parentalité à rude épreuve

A l’approche des 3 ans de notre Pipou, l’intensité avec laquelle elle nous met à l’épreuve est énorme.
On m’avait parlé (et j’avais lu) du « Terrible Two » comme on l’appelle et il est vrai qu’aux alentours de ses 2 ans, j’avais remarqué une petite rébellion mais, elle était pour moi saine et on arrivait à faire face et trouver des solutions..

En ce moment et depuis plus d’un mois, Eliza est un vrai tyran. Oui, je le dis, elle nous en fait baver. Pourtant, à l’école c’est une enfant qui écoute bien, chez les autres pareil. Quand on nous voit avec elle, elle est sage et on aurait du mal à nous croire quand on dit qu’on en chie bien avec elle.

Je ne sais pas si c’est l’école qui fait ça mais toujours est-il qu’avec nous, ça ne va plus du tout. Le jour, elle va pleurer et crier très fort pour la moindre contrariété.
Exemple de ce matin : Je suis dans la salle de bain en train de me préparer, elle est dans le salon avec son biberon, elle regarde la télé.
Elle finit son biberon et me demande sa tétine. Je lui dit qu’elle est dans la cuisine, qu’elle doit venir la chercher car je me prépare.
20 min. Des pleurs et des cris pendant 20 min parce qu’elle avait décidé que non, elle n’irait pas la chercher mais qu’il fallait que je lui apporte.
J’ai eu beau tout essayer, lui expliquer, calmement, ou pas, elle a préféré me rejoindre en pleurant (et donc passer à coté de sa tétine) plutôt que de la prendre.

Pour moi, ça c’est une moindre contrariété. Je vais peut être paraitre dur mais j’estime qu’à son âge, elle peut se lever et prendre sa tétine si je suis occupée.

Chez nous les crises c’est tout ça. On lui dit non, stop, après, attends et ça part en cacahuètes. La nuit c’est pareil, elle réclame un biberon de lait qu’on ne lui donne pas. Un biberon d’eau est à sa disposition mais elle n’en veut pas. Ça part en crise de larmes, pendant 1/2h voir 1h. Vous allez me dire « Pourquoi tu lui donnes pas du lait? » Parce qu’après près de 3 ans sans une nuit complète, j’essaye de la sevrer de cette habitude. C’est comme ça.

J’ai toujours dit que je ne laisserais pas ma fille pleurer, du moins, pas seule. Et on est en plein dedans. Elle pleure, j’ai beau essayer de la consoler, soit elle m’envoie chier, soit elle pleure encore plus. Cercle infernal.

Enfin bref, tout ça pour dire que je me demande si ce n’est pas à cause de nous (moi?) tout ça.. Si, en voulant tenter d’être le meilleur parent, on avait pas surprotégé notre enfant et rendu ses besoins intenses alors qu’ils ne l’étaient peut-être pas..

Remise en question, recherche de solution, craquage mais nous devons avancer sur quelque chose sainement parce qu’on en pâtit tous les 3 de ces journées de merde.

Bébé Humeur

Hier tu naissais.. Aujourd’hui, tu entres à la maternelle.

Hier, il était 13h52, tu pesais 2kg920 et tes yeux étaient collés. Tu as ouvert un œil, a essayé de me sentir le sein sans ouvrir ta bouche et je savais que tu étais bien, dans le creux de mes bras.
Hier, on pleurait ta naissance, c’était un 23 avril 2012 et on était heureux de t’accueillir.
Aujourd’hui, 23 février 2015, à l’aube de ta 3ème année, il fut déjà temps de te voir entrer à la maternelle.


Mon si petit bébé.. Hier tu avais 49,5cm et aujourd’hui tu portais ton cartable seule.
Hier tu n’avais pas de cheveux, aujourd’hui tu as voulu une barrette pour tenir ta mèche. Tu m’as dis de préparer tes tartines et ta bouteille d’eau. Tu étais prête.
Chez la nounou, tout se passait très bien. Mais tu t’ennuyais. Lily nous l’a dit, tu t’amuserais à l’école.

Alors maman a prit son courage à deux mains et t’a emmener aujourd’hui. Ma toute petite. Tu me semble si fragile, j’ai l’impression que ce monde la n’est pas encore de ton âge.
Mme Christelle t’a prit dans ses bras et ça je sais que ça t’as rassuré. Tu aimes être rassurée de cette manière. Quand ça ne va pas, c’est les bras. Tu as fais des copies de livre avec elle, pour faire du coloriage ensuite. Elle t’a expliqué où sont les toilettes et qu’il ne fallait pas hésiter à demander si tu devais y aller. Je te voyais de loin pendant que je discutais avec une autre instit’.
Tu es revenue dans la classe et a demandé que je te prenne à bras. Je l’ai fais mais brièvement et je t’ai déposé à table pour que tu puisses colorier avec les autres. Je t’ai fais un bisou, je t’ai dis au revoir mais j’ai bien vu, il y avait trop de choses autour de toi pour calculer ce que je te disais. Tu étais intimidée par les autres pour qui ce n’était pas la première fois aujourd’hui. Tu les observais sans dire un mot comme tu fais quand tu ne connais pas les lieux. Mais Mme Christelle était la et je sais que ça te rassurait.
J’ai prit des photos et je suis partie. Mme Christelle m’a dit « tout va bien se passer ne vous inquiétez pas ».
Et en sortant, j’ai pleuré.

Pourquoi pleurer alors que à première vue, ça se passait bien.. Je le sais mais, je n’arrive pas à me dire que ça y est, tu n’es plus un bébé, tu es mon bébé mais tu n’es plus un bébé. Tu grandis, beaucoup trop vite à mon gout et cette étape de l’école c’est une grande étape dans la vie d’un enfant mais aussi d’un parent. C’est se dire que s’en est terminé avec ce monde d’avant.

Ma plus grande crainte est que tu y sois mal. Que les autres soient méchant ou te rejettes. Que tu sois trop délaissé par les instit’ comme si tu étais plus grande. Tu es autonome mais tu as encore besoin d’un adulte pour beaucoup de chose. Je ne veux pas qu’on te laisse pleurer ou que tu te sentes malheureuse. Je veux que tu sois accompagnée.

Quand papa a été te chercher, tu étais près de Mme Christelle, le contraire m’aurait étonné. Mme a dit à papa que tu t’étais très vite intégrée et que tu parlais très bien. Vous êtes rentrés à la maison et vous m’avez téléphoné. Tu as dis que la soupe n’était pas bonne et que tu avais bien colorié. Que tu avais fait une grande sieste et pas beaucoup mangé. Mon petit moineau, ça non plus, ça ne m’étonne pas.
Ta première journée, s’est très bien passée. Tu m’as dis que tu voulais y retourner et tu n’as pas mis longtemps à t’endormir ce soir. Tu es probablement apaisée de savoir enfin ce qu’est une journée d’école.

Ton sac pour demain est déjà prêt à l’entrée, il attend la petite fille qui hier, naissait et se logeait au creux de mes bras.
Hier, il était 13h52, tu pesais 2kg920 et c’était le 23 avril 2012.. Aujourd’hui, tu as fais ta rentrée en maternelle. Ma toute petite.