Bébé Humeur

1 an d’allaitement

13 mois pour être exacte. Et le ressenti soudain de vouloir y mettre un terme. La sensation ne m’était plus agréable, ça m’agacait même. Petit à petit, j’ai arreté de lui donner la tétée de mon retour de boulot. Elle a ralé, évidemment. J’essayais de détourner son attention par le jeu. Ca a fonctionné, Elena s’est détaché du sein petit à petit.

Ensuite, il y avait encore la tétée du soir et celles de nuit. Les plus fatiguantes en fin de compte.. J’ai tenté un biberon de lait, juste pour voir, un soir. Elle n’en a pas voulu. Chaque soir, je réessayais un petit peu mais elle n’en voulait toujours pas. Elle le repoussait et réclamait le sein. J’ai continué tout de même en alternant quelques tétées au biberon et terminer au sein, jusqu’au soir où elle l’a accepté de le boire complètement. Je l’ai attendue, à côté d’elle avec la lampe de chevet. Quand elle l’a terminé, elle me l’a tendu. Je lui ai alors fait un calin, un bisou, un bonne nuit et j’ai éteint. Je me suis éloignée, j’ai attendu, elle s’est endormie sans problème et c’est la qu’a commencé notre nouvelle routine.

Il me restait donc à solutionner la nuit. J’ai cherché sur internet, discuté avec les copines et la méthode qui me parait la moins pénible est la méthode Gordon. Je ne vais pas refaire le topo complet ici mais en gros, elle permet de sevrer un bambin des tétées nocturnes, le moins péniblement possible, en accompagnant et en expliquant à son enfant le pourquoi du comment. Si vous êtes interessés, je vous invite à lire l’article de Oummi-Materne.

Je vous avoue avoir eu du mal à me décider. J’étais partagée entre la nostalgie de notre lien et l’agacement quand elle tétait. Et aussi, j’avais peur qu’elle réveille sa soeur si elle se mettait à hurler en pleine nuit pour avoir le sein.

Un soir, mon mari étant en congé, il a dormi avec la grande en bas (elle adore les soirées pyjamas) alors je me suis dit que c’était le bon moment pour nous lancer.

1ère nuit de sevrage

Nous avions reçu la marraine et le tonton de Elena ce soir la, elle était donc assez bien fatiguée car elle allait au lit plus tard que d’habitude. Elle n’a pas voulu de son biberon en allant au lit. Elle a bu quelques gorgées mais l’a repoussé tellement elle était fatiguée. Je lui ai donc fait son calin, son bisou et j’ai éteint. Elle s’est endormie de suite. 1h30 plus tard, elle se réveillait en râlant pour téter et c’est la que j’ai utilisé la méthode. Pleurs, douceurs, calins, murmures au creux de l’oreille. J’ai réussi à la rendormir rapidement, en plus de sa tétine. 2h plus tard, elle se réveillait pour téter, j’ai recommencé.. ensuite, je n’ai plus regardé les heures mais je l’ai apaisée plusieurs fois dans la nuit, chaque fois de la même manière et pour cette nuit la, les pleurs ont été à chaque fois bref et pas du tout intense comme je me l’imaginais.

2ème nuit

J’avais un peu peur du retour de flamme. Nuit plutôt calme la veille sans doute grâce à la fatigue, je me disais que cette nuit-ci allait être plus hard. Et en fait, non. Elle n’a plus du tout pleuré, elle s’est juste reveillée 2 ou 3 fois en râlant, je me suis approchée, elle m’a senti et s’est rendormie de suite. Ca a été assez rapide finalement..

3ème nuit

Chaotique. Littéralement. Elle s’est endormie assez facilement. Jusque 23h30 et ne s’est plus rendormie avant 2h du matin. Ce lendemain la, je ressemblais clairement à un panda. Alors est-ce le sevrage, la pleine lune, les dents ou je ne sais quoi d’autres mais c’était bien hard!

4ème nuit

Le couché a été très simple comme chaque fois. Et puis, de nouveau vers 22h30, réveil comme si c’était juste une sieste. J’ai eu peur, j’étais vraiment crevée, je n’avais pas la force de subir la même chose que la veille. Et puis finalement ça a été très vite. Elle s’est endormie, réveillée quelques fois dans la nuit mais rendormie facilement. Ça paraissait bien reparti !

5ème nuit

Nous nous sommes couchée plus tard car nous sommes allés rendre visite dans la famille. Elle était donc bien fatiguée mais a eu du mal à trouver une bonne place dans le lit, un bon 20min pour s’endormir. Et la, première nuit SANS AUCUN réveil ! Que ça m’a fait du bien.. on s’est réveillée ensemble vers 7h15. Parfait!

6ème nuit

Pas du tout aussi belle que la veille… Un réveil vers 23h30 de nouveau, jusque 2h15… Elle se rendort et se réveille beaucoup.. Et Oh que vois-je? Dent n°7 sort… Mais plus de tétouille pour soulager donc nuit un peu difficile

7ème nuit

Au bout de ma vie.. Elle n’a pas dormi de 2h à 4h45. Merci la dent n°8 🙂 On dormira quand on sera mort, hein?

Ces deux dernières n’ont donc pour moi, aucun rapport avec le sevrage. Je suis contente de la méthode utilisée, elle n’a pas été trop difficile à appliquer et n’a pas provoqué de grosses crises pour ma bébé donc c’est tout ce qui compte.

Maintenant, les nuits vont et viennent comme chaque bébé de son âge. Je crois LOL ! Et on profite de gros calins autrement ensemble.

Cette aventure de 13 mois était un beau défi que je voulais relever. Je suis allée exactement la où je le voulais et j’en suis extrèmement fière <3

Commentaire Facebook

1 Comment

  • Reply Pellicule de vie 6 mai 2018 at 12 h 20 min

    C’est le principal.. Que tu es fait comme tu le sentais ❤.

  • Laisser un joli mot

    %d blogueurs aiment cette page :